Mayweather vs Pacquiao : Le "combat du siècle" - Vos impressions.

  • Mayweather vs Pacquiao : Le "combat du siècle" - Vos impressions.

    Alors je ne sais pas si d'autres que moi ont déjà pu regarder le combat (je l'ai visionné en live stream), mais le duel tant attendu vient de se terminer entre Money et Pac-Man.

    Pour ceux qui ne l'ont pas encore vu et qui ne veulent pas se faire spoiler, arrêtez votre lecture là tout de suite.

    Afficher le spoiler
    Donc, comme je le craignez, Mayweather est sorti vainqueur de ce combat par décision unanime.

    De mon point de vue, il gagne sans mérite. Il n'a rien fait du combat et a fuit, on peut le dire, comme un lâche. Il a tout fait pour tuer le rythme, accrochages, échappées des coins limite en courant !

    Mais, j'ai trouvé Pacquiao aussi un peu décevant. Pas très intense offensivement alors qu'il lui mettait le feu quand il passait à l'attaque. Il avait bien commencé le combat mais il a laissé Floyd prendre le contrôle vers la fin. Et c'est ce qui lui a certainement coûté la victoire.

    Et comme j'étais à fond derrière Pacquiao, je me suis senti énormément frustré à l'annonce du résultat.


    Et vous, comment est-ce que vous avez ressenti ce combat ? Satisfait ou non du résultat ?
    Falke - Général LPDA sur Gamma
    Falke - Solitaire sur Arès 3

    ___

    Ancien membre U_H sur Gamma
    Ancien chef de La Cohorte sur Tau




  • En même temps, tu t'attendais à quoi?
    Le combat est survendu depuis 10ans, May' n'a jamais été un attaquant de haut vol, il s'est reposé sur son jeu de jambes et sa science tactique, et ça a suffit, vu la faiblesse de l'adversaire.
    Quand on voit Pac', physiquement, pour ce niveau, il est cuit. Sans compter son allonge inférieure à celle de son adversaire qui lui a fait craindre des contres, d'où son faible engagement offensif.

    Si ça avait été il y a 10 ans, ça aurait pu être un bon combat. Et encore.
    Même si ça reste 2 athlètes de très haut niveau vu leur âge, ils doivent leur renommée à la faiblesse de leurs adversaires.





    By Athenor
    "à mon mentor, moi même"