Une belle mort pour les Eireniens